Une nouvelle base de données de presse pour mieux vous informer

Vous souhaitez lire la presse généraliste, spécialisée, économique, sportive, politique, … en ligne depuis votre université ou votre domicile ? Vous voulez une base de presse qui vous offre les contenus dont vous avez besoin depuis une interface aisée et conviviale, avec une barre de recherche « à la google » centralisant toutes vos requêtes ? Vous désirez prendre connaissance des contenus d’information des différents journaux dans le monde entier, en différentes langues ?

Alors notre nouvelle base de presse devrait vous convenir !

Début janvier 2018, nous abandonnons notre ancienne base Factiva et la remplaçons par Europresse. La base Europresse contient, pour votre usage, plusieurs milliers de titres de presse, régionaux comme nationaux ou internationaux, français comme étrangers, dans de nombreuses langues, une offre francophone importante (France, Canada, Afrique,…), les grands journaux d’information français, tels Le Monde, Le Monde diplomatique, Le Monde des religions, Libération, Les Echos, Le Figaro, et même le quotidien sportif l’Équipe. Avec de surcroît un accès étendu aux archives, des dossiers de presse thématiques, des rapports, pour un total de plus de 15000 sources d’information.

Pour ceux qui s’intéressent à l’actualité internationale, le choix est très vaste : Europresse concentre près de 8000 sources provenant des Etats-Unis, 65 sources espagnoles, pas moins de 26 sources d’information pour la Chine, et une douzaine pour l’Allemagne. Et ceux dont les intérêts se portent sur des pays a priori un peu moins médiatisés ne seront pas en reste, avec par exemple 9 sources d’informations pour le Bangladesh, 8 sources d’informations pour les Philippines, 2 sources en provenance du Bhoutan et 2 autres sources pour les îles Fidji.

La base permet de consulter l’édition quotidienne d’un très grand nombre de journaux en PDF, de faire une recherche sur l’ensemble du contenu ou en délimitant des dates et des contenus spécifiques, d’accéder à une proposition très conséquente de dossiers de presse thématiques, d’imprimer des articles, de sauvegarder ou l’épingler des documents.
Vous l’aurez compris, notre nouvelle base Europresse ne va pas tarder à constituer pour vous un outil de travail et d’information incontournable…

Informez-vous toujours plus, sans frontières ni limites, avec cette nouvelle ressource électronique que nous mettons à votre entière disposition.

NB : Pour accéder à Europresse, vous devez passer par la liste des ressources électroniques sur le site du SCD : http://scd.univ-lemans.fr/fr/catalogues/doc-elec-liste.html

Les migrations européennes au 20éme siècle, la nouvelle exposition à découvrir en janvier dans votre BU !

Après l’exposition sur les exilés républicains espagnols, votre BU vous propose de poursuivre ce parcours sur l’histoire Européenne avec une information élargie aux migrations européennes tout au long du 20ème siècle.

L’exposition « Migrations, une histoire européenne » a été réalisée en partenariat avec le CRHIA – Université de Nantes, la Ville de Nantes, le LabEx EHNE, l’Université permanente de Nantes, La Fabrique des idées européennes – Alliance Europa, la Maison de l’Europe de Nantes, et MAEDI.

Voici une présentation des contenus de l’exposition (texte communiquée par Alliance Europa, la Fabrique des idées européennes de l’Université de Nantes) :

« Les images des derniers mois et des dernières années montrant des réfugiés totalement démunis et en très grand nombre – souvent des familles entières –, tentant de gagner les pays de l’Union européenne pour fuir la guerre en Syrie ou en Irak, ont fortement marqué les esprits.

Si l’arrivée en une très courte période de plus d’un million de réfugiés issus de régions situées hors du continent est totalement inédite dans notre histoire contemporaine, elle ne doit pas faire oublier le fait que l’histoire européenne a été ponctuée, tout au long du XXème siècle, de nombreux déplacements de populations.

D’abord terre d’émigration, l’Europe est progressivement devenue terre d’asile pour les opprimés du monde entier, mais aussi terre d’accueil pour combler ses besoins en main-d’œuvre ou encore pour les populations déplacées par les guerres et par la décolonisation.

Cette exposition offre une plongée dans un volet majeur de l’histoire européenne depuis 1900 en revenant sur les vagues migratoires internationales, souvent de très grande envergure, qui n’ont cessé de la jalonner. L’ampleur du sujet interdit toute exhaustivité, mais la connaissance de ces multiples épisodes permet une relecture de l’histoire européenne sur le temps long. C’est d’abord l’Europe occidentale qui est la première destination des migrants, issus pour la plupart de ses périphéries méditerranéennes et orientales, puis progressivement du monde arabo-musulman, d’Afrique et d’Asie, dans le contexte global d’une mondialisation des migrations.

Cette exposition propose d’abord une approche spatio-temporelle qui permet de distinguer des périodes chronologiques différentes. Elle présente ensuite des exemples de vagues migratoires en fonction des motivations et des causes de l’exil : les réfugiés politiques, les retours des empires coloniaux, les migrants économiques, en ayant conscience que tout exil est contraint et que ces classifications se heurtent souvent à la complexité des situations. »

Cette exposition, qui rentre en forte résonance avec une actualité encore brulante, est présentée en libre accès à la BU du campus du Mans du 8 au 30 janvier 2018. N’hésitez pas à saisir l’opportunité de bénéficier de ces éléments de connaissance, venez nombreux découvrir l’exposition sur les migrations européennes dans votre BU.

Lire à la BU, la nuit !

A l’occasion de la Nuit de la lecture, le soir du 20 janvier, de 18h à 22h, la BU du Mans en partenariat avec le service culture organise un marathon de la lecture ouvert à tous.

Il s’agira d’enchaîner les lectures de textes choisis par les participants en tentant de relever ensemble le défi de la durée la plus longue possible de l’animation.

Tous types de texte sont autorisés. La lecture peut se faire en toutes langues (dont la langue des signes). Une petite présentation de l’auteur du texte sera bienvenue. Les interventions pourront durer entre 5 et 15 minutes environ.

Les personnes intéressées peuvent s’inscrire sur les listes disponibles sur le campus universitaire ou par voie électronique (mail) ; pour les non-inscrits une malle aux textes permettra un choix de dernière minute.
Si vous souhaitez participer, merci de nous communiquer votre nom et votre statut (étudiant, enseignants, extérieur,…), de nous informer sur le texte que vous souhaitez lire (auteur – titre – passage lu – langue de lecture) ou au minimum sur la nature de ce texte (passage d’un roman, poésie, théâtre, littérature scientifique, bande dessinée, composition personnelle,….), de nous faire connaitre votre souhait d’un créneau de passage préférentiel.
En remerciement pour votre participation, nous vous remettrons des chèques-lire*, qui vous permettront d’acheter des livres.

Vous pouvez vous inscrire à cette adresse avant le 16 janvier 2018 ou sur les différentes affiches présentes sur le Campus (BU, Maison de l’université, RU, etc.). Dans la mesure du possible, nous vous indiquerons un horaire de passage indicatif par retour de mail.

Détail du programme :

De 18 à 20h : Marathon de la lecture. Les participants liront un extrait de quelques minutes d’un texte qu’ils affectionnent, ou qu’ils auront pioché dans la malle à livres mise à disposition par la BU.

  • De 20 à 21h15 : spectacle -Textazik – être libre à en mourir
  • De 21h15 à 22h : Verre de l’amitié

Tout au long de la soirée :
– Présentation de livres à la vente par la Librairie Thuard
– Micro itinérant : Arnaud pour l’émission l’AmphI de Radio Alpa sera présent à la BU

Voir aussi programme détaillé (pdf)

Venez nombreux !

* exclusivement pour les étudiants, dans la limite du stock disponible

Extension de notre service de location de livres électroniques aux étudiants en master !!!!

Vous êtes étudiants en master, en doctorat, ou enseignant-chercheur à Le Mans Université ? Cette information importante vous concerne.
Nous avons mis en place voici quelques mois un service de location de livres électroniques, en partenariat avec Dawsonera, une des plateformes les plus importantes du monde académique, comprenant près de 500000 ouvrages en français ou en langues étrangères dans toutes disciplines : littérature, arts, histoire, géographie, science, technologie, langues, sciences sociales, religion, philosophie, psychologie, informatique,….
Jusqu’à présent ce service de location était réservé aux chercheurs, enseignants ou doctorants de l’université, mais désormais il est désormais également accessible à l’ensemble des étudiants de master ! Dans le cadre de vos recherches, ne manquez pas d’interroger cette base, et de trouver les livres qui correspondent à votre sujet.
Vous êtes à peu près certains de trouver des références qui concerneront votre sujet, dans toutes les disciplines, tant l’offre est abondante : plus de 40000 ouvrages en sciences, 25000 en littérature, autant qu’en histoire et en géographie, près de 100000 livres de technologie et plus de 130000 documents en sciences sociales, entre autres. A titre de comparaison, votre BU contient moins de livres que l’offre proposée sur cette plateforme !!! Et toute cette offre est accessible 24h/24, depuis n’importe quel lieu, que ce soit à l’université comme à distance, à votre domicile par exemple.
Le mode d’emploi est très simple, il suffit de se connecter à la plateforme et de demander la location des ouvrages qui vous intéressent. Vous recevrez une réponse rapide de la bibliothèque vous confirmant la location, puis vous pourrez consulter le document pendant une durée prédéfinie d’une ou de deux semaines, selon votre choix.
Bien évidemment, ce service est entièrement gratuit pour tous les étudiants et enseignants de Le Mans Université. Alors, n’hésitez pas, louez tous les livres électroniques dont vous avez besoin et surtout lisez, lisez, lisez encore, sans entraves ni limites.

Liens utiles :

« Les protecteurs de l’exil républicain espagnol » dans votre BU

A partir du mois d’octobre 2017, vous aurez l’opportunité de découvrir une importante exposition intitulée : « Les protecteurs de l’exil républicain espagnol : errance et pèlerinage », dans le hall de la BU du Mans, exposition à l’initiative du département d’Espagnol de Le Mans Université et du laboratoire 3L.AM langues, littératures, linguistique des universités d’Angers et du Mans.
Cette exposition s’inscrit dans un contexte historique qu’évoque Mr Rocardo Tejada, directeur du département d’Espagnol de l’Université et organisateur de l’exposition :

« Le 21 octobre 1937, l’armée nationaliste espagnole s’empare de toutes les provinces du Nord. Autour de 160000 personnes doivent fuir l’Espagne et se refugier d’une manière définitive en France, ou ailleurs, ou, assez souvent, juste quelques jours avant de rentrer dans la zone républicaine. Au mois de février 1939, c’est la chute de la Catalogne et la « Retirada ». Autour de 470 000 personnes (selon les chiffres de l’historien J. Rubio) doivent franchir la frontière, dans des conditions pénibles, pour se réfugier en France. Le 1er avril de cette année, c’est la victoire définitive de l’armée franquiste. Il s’agit du flux migratoire, d’un seul coup, le plus important dans toute l’histoire de la France. »

Ces exilés participeront à développer un imaginaire de l’exil, de l’errance et du voyage, à travers des personnages qui les accompagnèrent dans leur périple. Ces personnages, figures mythiques ou « saints patrons laïcs » de l’exil, s’incarnent notamment en Cervantès, le Quichotte, le Cid, Ulysse, Dante, Sénéque, Lulle, Maïmonide, Vives, Victor Hugo, Machado, parmi bien d’autres.
L’exposition se centre sur ces figures imaginaires ou historiques et explore leur lien avec l’errance et l’exil à l’aide de nombreux livres, de panneaux, d’affiches, et même d’objets. Ces documents proviennent de diverses institutions à caractère culturel ou académique françaises et espagnoles.
Plusieurs conférences accompagneront cette exposition, avec la présence de spécialistes de l’exil républicain espagnol et de l’art espagnol du 20eme siècle. Plusieurs autres manifestations, telles une pièce de théâtre de Max Aub et une lecture publique en lien avec la thématique et réalisée par des étudiants, sont également programmés.
Que vous vous intéressiez à l’histoire et à la civilisation espagnole, ou encore aux problématiques des migrations et de l’exil à travers l’Europe et même le monde, nulle doute que cette exposition parviendra à susciter votre curiosité. Et si, comme l’affirmait René Char, « La rigueur de vivre se rode sans cesse à convoiter l’exil », il s’entreprit bien là, depuis les dures réalités de l’exil des républicains espagnols, le développement d’un complexe d’images fécondes et protectrices qui dressera une ultime espérance face aux périples objectifs et mortifères du déracinement et de l’errance des exilés espagnols.