Jusqu’à présent, l’œuvre d’un romancier contemporain pouvait se trouver toute entière soit en salle d’actualité soit au 1er étage dans le fonds d’étude de littérature.
Á partir d’octobre 2019, la politique de répartition des romanciers contemporains entre la salle d’actualité du rez-de-chaussée et le fonds d’étude de littérature au 1er étage est refondue pour plus de facilité dans vos recherches. Désormais vos auteurs contemporains préférés se trouveront tous en salle d’actualité pour une durée d’au moins 3 ans suite à leur achat par votre BU. Ainsi, pour trouver le dernier Houellebecq, le dernier Nothomb, ou le dernier Despentes, une seule option : la salle d’actualité du rez-de-chaussée de la BU.
Mais qu’en est-il des romans plus anciens de ces auteurs contemporains ?
Les œuvres de certains de ces auteurs, dans la mesure où elles sont susceptibles d’être étudiées dans les universités, sont remontées en fonds d’étude de littérature au bout de 3 années. Ce sont, par exemple, Michel Houellebecq, Jean Echenoz, Amélie Nothomb, Salman Rushdie, et bien d’autres…
En conséquence de notre changement de politique, certains des titres les plus actuels de ces auteurs sont actuellement transférés du fonds d’étude de littérature en salle d’actualité. Ainsi, par exemple, rejoignent le fonds roman de la salle d’actualité les œuvres récentes suivantes :

  • Sérotonine de Houellebecq
  • Tout homme est une nuit de Lydie Salvayre
  • La vengeance du pardon d’Eric-Emmanuel Schmitt
  • Les prénoms épicènes d’Amélie Nothomb
  • Khalil de Yasmina Khadra
  • Envoyée spéciale de Jean Echenoz
  • La maison Golden de Salman Rushdie
  • Swing time de Zadie Smith
  • C’est le coeur qui lâche en dernier de Margaret Atwood
  • Le petit paradis de Joyce Carol Oates
  • Dans une coque de noix de Ian McEwan
  • Deux hommes de bien d’Arturo Perez-Reverte

Les romans plus anciens de ces auteurs sont maintenus en fonds d’étude, au 1er étage.
Pour les romanciers contemporains dont l’œuvre ne fait pas l’objet d’études dans les universités, nous les conservons en salle d’actualité tant que vous continuez à les lire et à les emprunter.
N’hésitez pas à solliciter les personnels de la BU pour plus de précisions sur cette nouvelle répartition de notre offre de romans contemporains.

%d blogueurs aiment cette page :