Après l’exposition sur les exilés républicains espagnols, votre BU vous propose de poursuivre ce parcours sur l’histoire Européenne avec une information élargie aux migrations européennes tout au long du 20ème siècle.

L’exposition « Migrations, une histoire européenne » a été réalisée en partenariat avec le CRHIA – Université de Nantes, la Ville de Nantes, le LabEx EHNE, l’Université permanente de Nantes, La Fabrique des idées européennes – Alliance Europa, la Maison de l’Europe de Nantes, et MAEDI.

Voici une présentation des contenus de l’exposition (texte communiquée par Alliance Europa, la Fabrique des idées européennes de l’Université de Nantes) :

« Les images des derniers mois et des dernières années montrant des réfugiés totalement démunis et en très grand nombre – souvent des familles entières –, tentant de gagner les pays de l’Union européenne pour fuir la guerre en Syrie ou en Irak, ont fortement marqué les esprits.

Si l’arrivée en une très courte période de plus d’un million de réfugiés issus de régions situées hors du continent est totalement inédite dans notre histoire contemporaine, elle ne doit pas faire oublier le fait que l’histoire européenne a été ponctuée, tout au long du XXème siècle, de nombreux déplacements de populations.

D’abord terre d’émigration, l’Europe est progressivement devenue terre d’asile pour les opprimés du monde entier, mais aussi terre d’accueil pour combler ses besoins en main-d’œuvre ou encore pour les populations déplacées par les guerres et par la décolonisation.

Cette exposition offre une plongée dans un volet majeur de l’histoire européenne depuis 1900 en revenant sur les vagues migratoires internationales, souvent de très grande envergure, qui n’ont cessé de la jalonner. L’ampleur du sujet interdit toute exhaustivité, mais la connaissance de ces multiples épisodes permet une relecture de l’histoire européenne sur le temps long. C’est d’abord l’Europe occidentale qui est la première destination des migrants, issus pour la plupart de ses périphéries méditerranéennes et orientales, puis progressivement du monde arabo-musulman, d’Afrique et d’Asie, dans le contexte global d’une mondialisation des migrations.

Cette exposition propose d’abord une approche spatio-temporelle qui permet de distinguer des périodes chronologiques différentes. Elle présente ensuite des exemples de vagues migratoires en fonction des motivations et des causes de l’exil : les réfugiés politiques, les retours des empires coloniaux, les migrants économiques, en ayant conscience que tout exil est contraint et que ces classifications se heurtent souvent à la complexité des situations. »

Cette exposition, qui rentre en forte résonance avec une actualité encore brulante, est présentée en libre accès à la BU du campus du Mans du 8 au 30 janvier 2018. N’hésitez pas à saisir l’opportunité de bénéficier de ces éléments de connaissance, venez nombreux découvrir l’exposition sur les migrations européennes dans votre BU.

%d blogueurs aiment cette page :