Tu fais quoi ce soir ? Je vais à la BU !

Vous êtes plutôt du soir ? Avant 19h, vous n’avez pas le temps ? Vous avez tendance à déprimer passé le coucher du soleil ? Ne vous posez plus de question : venez travailler et voir du monde à la BU !

Vous nous l’avez demandé, nous vous le proposons : dès la rentrée 2017, la bibliothèque universitaire du Mans étendra de nouveau ses horaires d’ouverture. Après une première étape en 2016-2017 autour de l’ouverture le samedi après-midi jusqu’à 18h, la BU vous accueillera désormais également quatre soirs par semaine, du lundi au jeudi, jusqu’à 22h (au lieu de 20h).

Cette évolution répond à une demande forte exprimée par vous, les usagers de la BU, dans le cadre de l’enquête menée en avril 2016 à laquelle vous aviez été plus de 800 à participer.

L’ouverture le samedi après-midi en 2016-2017 a connu un très grand succès : entre septembre et avril, vous avez été plus de 18 000 à venir travailler, lire, profiter des espaces et ressources entre 8h30 et 18h ; la moyenne des entrées le samedi est passée de 250 en 2015-2016 à 760 en 2016-2017. Vous êtes surtout venus en octobre (plus de 2 800 entrées) et en mars (plus de 3 800 entrées).

Le projet autour des soirées vise les mêmes objectifs que la première phase d’extension le samedi après-midi : vous permettre à vous, étudiants, qui avez des emplois du temps souvent denses en semaine de venir travailler sur des plages de plus grande disponibilité ; proposer, à ceux d’entre vous qui sont isolés et/ou disposent de peu d’espace et d’équipements personnels de profiter de l’environnement et de l’ambiance de travail de la BU.

Cet élargissement des horaires s’appuie sur le « Plan Bibliothèques ouvertes » lancé en 2016 par le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche dans le but de mieux prendre en compte les nouveaux rythmes de vie et d’études des étudiants et de favoriser leur réussite.

RDV dès le 11 septembre pour le lancement de ces nouveaux horaires ! 30 semaines couvertes par le dispositif « 22h » et 25 samedis ouverts jusqu’à 18h.

Tous les détails sur notre calendrier d’ouverture.

La mythologie et les religions antiques dans les collections de la BU du Mans (Chroniques du fonds religion, 1ère partie)

L’étudiant en histoire, en littérature ou en sciences humaines, mais aussi d’une manière plus générale le lecteur curieux de se constituer une culture générale diversifiée, se trouvera obligatoirement confronté, au cours de ses recherches, aux problématiques relatives à la mythologie et aux religions de l’antiquité. La bibliothèque universitaire du Mans possède sur ces sujets un fonds documentaire substantiel dont il est possible de dresser ici les grands traits.
Vous trouverez dans nos collections de nombreux documents de référence, notamment des « dictionnaires des mythologies », qui brossent le paysage du mythologique à l’échelle mondiale et dans une perspective historique et anthropologique. Sur les religions antiques gréco-romaines, le fonds comporte des dictionnaires, encyclopédies ou atlas plus spécifiques, dont le célèbre dictionnaire de Pierre Grimal[1], mais également de nombreuses autres éditions permettant de diversifier et de recouper les sources. Depuis ce premier niveau d’information plutôt généraliste, nous pouvons avancer dans cette présentation en mentionnant les nombreuses études des chercheurs les plus renommés présents dans le fonds: George Dumézil, Mircea Eliade, René Girard, mais aussi Jean-Pierre Vernant, Paul Veyne, Bernard Sergent, ou Marcel Détienne, parmi bien d’autres. On remarquera ainsi sur nos étagères, outre les ouvrages devenus classiques de Dumézil, d’Eliade ou de Vernant, le vénérable « Rameau d’or » de Frazer[2], le stimulant essai de Paul Veyne intitulé « Les grecs ont-ils crus à leurs mythes ? »[3], ou encore les études comparatistes sur la mythologie indo-européenne de Bernard Sergent.
Outre ce corpus d’ouvrages émanant d’auteurs célèbres et unanimement reconnus, on peut repérer également des documents plus originaux comme cette étude de Robert Turcan sur les « Liturgies de l’initiation bacchique à l’époque romaine »[4], ou encore ce livre d’Emile Jobbé-Duval, qui traite du sujet des « morts malfaisants »[5], ces défunts menaçants ou inquiétants, striges, larves ou lémures, dans les croyances populaires des romains de l’antiquité, pour ne prendre que quelque exemples. De nombreux ouvrages traitent d’une manière approfondie de sujets spécifiques : le sacrifice antique, le mithracisme, les cultes orientaux à Rome ; plusieurs monographies sont consacrées à des divinités singulières (Dionysos, Artémis,…), ou à des figures instituées du sacré (le prêtre, les haruspices,…).
Concernant les mythologies de l’antiquité, il n’existe que peu d’écrits des grands auteurs de l’époque dans le fonds religion, mais il suffit de rechercher dans le fonds littératures, localisé dans la même salle, pour retrouver presque tous les textes d’Homère, d’Hésiode, d’Euripide, de Plutarque, de Virgile, d’Apulée et de bien d’autres encore…
Le fonds sur la mythologie et la religion des anciens scandinaves est moins riche que celui sur les grecs et les romains, toutefois nous disposons de plusieurs ouvrages de Régis Boyer, et il est également possible de se plonger dans les sources littéraires majeures de ces mythologies, dont l’ancienne Edda (ou Edda poétique, avec une présentation par Régis Boyer), ou sa version en prose écrite par Snorri Sturluson, textes présents dans les rayons de littérature.
Nous mettons également à disposition de nos lecteurs une petite collection d’ouvrages sur les mythes et religions égyptiennes et celtiques[6], avec des documents sur le symbolisme religieux, la mythologie et le panthéon divin, et les pratiques cultuelles . On y trouve notamment plusieurs ouvrages sur les druides.
Ce fonds documentaire sur la mythologie et les religions antiques, régulièrement actualisé par de nouvelles acquisitions, présente donc un passage incontournable pour tout étudiant, amateur ou curieux désireux de se constituer une culture solide sur ces sujets. Et de par les références constantes à la mythologie antique qui émaillent l’histoire de l’occident, tant dans le domaine des arts, de la littérature, qu’en sciences humaines et sociales (notamment en psychanalyse, en sociologie et en anthropologie), les interconnexions de ces travaux avec une grande partie de nos fonds documentaires dans d’autres disciplines pourraient donner matière à de fécondes synthèses.

[1] Pierre Grimal : « Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine » PUF 1999, cote BU : 292 GRI

[2] James George Frazer : « Le rameau d’or », Robert Laffont 1983, cote BU : 291.13 FRA

[3] Paul Veyne : « Les grecs ont-ils cru à leurs mythes ? », Seuil 1992, cote BU : 292 VEY

[4] Robert Turcan : « Liturgies de l’initiation bacchique à l’époque romaine » De Broccard, 2003, cote BU : 292.07 TUR

[5] Emile Jobbe-Duval : « Les morts malfaisants d’après le droit et les croyances populaires des romains » Ed Exergue 2000, cote BU : 292.07 JOB

[6] Ces documents se trouvent sous la cote 299

Découvre ta BU et tente de gagner une tablette, un smartphone ou une montre connectée !

Du 4 au 28 septembre 2017, les BU organisent un grand jeu concours « Visite ta BU ! ». Ce jeu concours est ouvert à tous les étudiants inscrits en L1 à la rentrée 2017 dans une des filières du site du Mans ou de Laval et participant au programme «Visite ta BU !*». Les participants doivent remplir le bulletin «Visite ta BU !» (remis à l’issue de la visite) et le déposer dans l’urne «Participation au tirage au sort Visite ta BU» du 4 au 28 septembre 2017.

Tente de gagner l’un des 6 lots mis en jeu au Mans : une tablette, un smartphone, un disque dur, des bandes dessinées ou des places de cinéma et l’un des 3 lots mis en jeu à Laval : 1 tablette, une montre connectée ou des places de cinéma !

*La visite de la BU dure une heure et, cette année, prend la forme d’un jeu de piste pour découvrir tous les espaces et tous les services des bibliothèques.

Consulte le Règlement complet du jeu concours « Visite ta BU ! » (Version Le Mans)

Consulte le Règlement complet du jeu concours « Visite ta BU ! » (Version Laval)

 

 

Une exposition sur l’histoire locale dans votre BU !

A la BU du Mans, nous accueillons, du 10 avril au 16 juin, une importante exposition sur un événement historique jusqu’à présent relativement méconnu : la création, en Sarthe, de l’armée autonome polonaise, en 1917.

Elaborée par l’association Kultura Polska, cette exposition comprendra notamment un parcours pédagogique et la présentation d’objets à caractère historique. Une conférence sera organisée le 20 avril 2017 à la BU, avec des historiens et des descendants de témoins de l’événement. Une belle occasion pour découvrir ce pan de l’histoire locale qui nous relie à l’histoire européenne !!! Car en reformant le canevas de cette histoire oubliée, cette exposition permet de retisser et de raffermir ces liens invisibles et fraternels qui nous unissent aux autres peuples européens.

L’exposition se tiendra à la BU du 10 avril au 16 juin 2017 aux heures d’ouverture de la bibliothèque, profitez de cette occasion de découverte et d’enrichissement et, si le cœur vous en dit, venez assister à la conférence gratuite organisée l’après-midi du 20 avril 2017 en salle Pierre Belon.

Vous trouverez ci-dessous une description plus détaillée de l’exposition par ses concepteurs, l’association Kultura Polska :

«Réveiller la Mémoire oubliée, tel est le but de cette exposition que vous présente aujourd’hui l’association « Kultura Polska ».

« Fouiller vos greniers, réveiller vos souvenirs liés à vos ancêtres, et susciter votre intérêt pour cet événement qui a eu lieu en Sarthe et qui a été occulté jusqu’à là.

L’exposition fait partie d’un projet étendu sur 4 années, qui se veut international (publications bilingues,  échanges, commémorations franco-polonaises en 2017 en Sarthe et en 2018, en Pologne), inter générationnel  (les anciens sont autant sollicités que les scolaires pour entreprendre des recherches ou organiser des conférences), mais aussi établissant un  lien durable (les contacts noués à cette occasion entre les institutions et les villes de France et de Pologne étant destinés à durer). Ce projet est labellisé par La Mission Nationale du Centenaire 1914-1918.

La création de l’armée moderne polonaise en Sarthe a été un événement historique particulier. Fait unique, cette armée a été créée dans notre département, un an avant que l’état polonais ne retrouve son indépendance et sa place sur la carte de l’Europe, jusque là occultée depuis 120 ans par la Russie,  l’Allemagne,  et l’Empire Austro Hongrois. C’est de ces pays belligérants, qui ravagent le sol polonais  que viendront des milliers de volontaires polonais, regroupés d’abord dans un premier camp d’instruction à Sillé puis à Mamers, Le Mans, Laval, Mayenne. Ils seront rejoints en même temps par des Polonais  venus des USA, d’Australie, du Brésil et d’ailleurs. »

 

 

 

 

Une exposition sur l’expérience des écoquartiers dans votre BU !

La nécessité de conjuguer l’urbanisme avec les exigences d’un développement écologiquement plus durable entraine l’émergence un peu partout en France de nouveaux aménagements urbains, les écoquartiers. Afin de vous permettre de vous informer sur ces initiatives nouvelles, votre BU vous propose, du 31 janvier au 10 février 2017, une exposition de 19 panneaux sur cette thématique.

Vous trouverez ci-dessous de plus amples informations sur cette exposition :

« Le développement durable n’est pas l’exclusivité des territoires néo-ruraux ou agricoles : la ville durable doit devenir une réalité !

La démarche EcoQuartier est une politique publique pour faciliter l’émergence des projets d’aménagements durables. C’est une nouvelle démarche de concevoir, de construire et gérer la ville. Elle recouvre tous les aspects de l’aménagement durable, de la démarche de projet aux aspects plus techniques liés au cadre de vie et aux usages, au développement économique et territorial, ainsi qu’à la préservation des ressources et l’adaptation aux changements climatiques.

La Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement des Pays de la Loire et les Directions Départementales des Territoires de la Mayenne et de la Sarthe vous présentent, à la BU de l’université du Maine du 31 janvier au 9 février 2017, une exposition sur les EcoQuartiers depuis leurs chartes projets, les projets engagés et leur labellisation en Pays de la Loire.

L’ouverture de cette exposition aura lieu le 31 janvier en présence de la DDT 72 et des étudiants en master d’Urbanisme et en management des déchets à partir de 10 heures le matin.

Tous les jours, une permanence pour vous guider tout au long du cheminement de l’exposition sera assurée de 13h00 à 14h00, par la cellule développement durable, en fonction du nombre d’inscrits de la veille (5 inscrits minimum). »